CN

Bien au-delà des espérances: ACHEMA 2015 se termine en apothéose

Les premières réactions ACHEMA 2015 reçues par les organisateurs indiquent un tableau très positif: de très bonnes statistiques de l’événement, une longue liste d’annonces d’accords commerciaux et beaucoup de travail en perspective pour les équipes de vente dans les semaines à venir pour suivre toutes les nouvelles pistes. Cette année, ACHEMA a attiré un peu plus d’exposants, tandis que le
nombre de visiteurs était sensiblement le même que pour l’édition précédente.
166 444 visiteurs professionnels du monde entier se sont rendus à la grande exposition de Francfort qui s’est déroulée du 15 au 19 juin 2015. 3813 exposants venus de 56 pays ont exposé les dernières innovations en matière d’industrie chimique, pharmaceutique et alimentaire. ACHEMA 2012 avait attiré 166 447 visiteurs et 3773 exposants. La gamme étendue et nombreux lancements de nouveaux produits soulignent l’importance d’ACHEMA en tant que « sommet mondial de l’innovation ».


« Il nous faudra quelques jours pour effectuer une analyse approfondie des statistiques concernant les visiteurs, mais les premiers chiffres indiquent déjà que la durée des visites a considérablement changé », explique Thomas Scheuring, Directeur Général de DECHEMA Ausstellungs-GmbH. « Les visiteurs viennent à présent pour des visites de plus d’une journée. Ils ont des intérêts spécifiques et ont pris leur temps pour rassembler un grand nombre d’informations. « Les premières tendances indiquent que
la proportion de visiteurs internationaux s’est accrue de manière significative. Pour la première fois également, une majorité d’exposants (53.9%) venaient d’autres pays que l’Allemagne, avec tout d’abord la Chine, suivie de près par l’Italie. Les pays dont le nombre d’entreprises présentes a le plus augmenté étaient la Turquie, Taiwan et l’Inde. Pour la région UE, c’est l’Autriche, le Royaume-Uni et l’Espagne dont le nombre d’entreprises présentes s’est le plus accru. La France et les USA étaient comme toujours bien représentés.

11 groupes d’exposition se sont divisés les 133 436 m² d’espace d’exposition. La croissance était particulièrement notable pour l’industrie pharmaceutique et celle du conditionnement et du stockage, qui ont réservé plus d’espace cette année, ainsi que la catégorie de l’instrumentation et du contrôle des procédés. Ce dernier groupe a profité de la demande accrue d’automation dans l’industrie des procédés, ainsi que de l’exigence de plus de souplesse de la part des utilisateurs, deux tendances qui
ressortent du domaine de compétence de l’Industrie 4.0. La production des équipements ainsi que les systèmes d’analyse et de laboratoire ont en revanche enregistré un léger recul.

Le programme du congrès a remporté un franc succès. « Nos efforts pour fluidifier le programme et éviter des sessions parallèles dédiées aux mêmes sujets a eu le résultat escompté, » déclare le Prof. Kurt Wagemann, Directeur Général de DECHEMA Gesellschaft für Chemische Technik und Biotechnologie e.V., « Les visiteurs ont pu planifier leur agenda de manière bien plus efficace ». Ce qui n’a pas empêché les quelques 800 présentations de couvrir tout le spectre de la technologie des procédés.
Les sessions dédiées aux sujets phares ainsi qu’à la technologie des matériaux ont attiré un large public. Un nombre de visiteurs supérieur à la moyenne a assisté aux sessions sur les échangeurs de chaleur et l’efficacité énergétique. Les deux tables rondes ayant pour objet « La bio-économie au piège du gaz de schiste ? » et « Le redressement énergétique en Allemagne – l’Avenir ou le No-Man’s Land » ont particulièrement remporté les suffrages et ont fait salle comble.

Un des sujets hors des limites des trois sujets phares de l’ACHEMA 2015, à savoir le Monde Bio-basé, le traitement des eaux industrielles et la technologie analytique des procédés innovantes, a servi de fil rouge dans toutes les discussions : la position de l’Allemagne comme centre d’innovation. Beaucoup d’experts de l’industrie s’inquiètent : l’Europe et l’Allemagne risquent de perdre leur pouvoir d’attraction en tant que centres d’affaires s’il n’y a pas une amélioration sensible de la capacité d’innovation. Un grand nombre de personnalités industrielles ont profité de la tribune que leur offrait ACHEMA pour donner des avertissements en ce sens. Lors de la conférence de presse de l’inauguration du lundi, l’une d’entre elles, le Dr. Utz Tillmann, Directeur Général de VCI, a exprimé le besoin d’un contexte plus adapté à l’innovation ainsi que d’une « culture de l’innovation ». Le mardi, lors d’une table ronde, Wolfgang Büchele, Président du Conseil d’Administration de Linde, a insisté sur une plus grande
capacité à accepter le changement, sous peine de voir l’innovation émerger ailleurs qu’en Allemagne ou en Europe. Dans son discours-programme du jeudi, le Dr. Dirk van Meirvenne, Directeur Général de Bayer Technology Services a appelé l’industrie chimique à concentrer son attention sur l’innovation.

La prochaine échéance du calendrier des événements pour l’industrie des procédés est le salon AchemAsia qui aura lieu à Pékin du 9 au 12 mai 2016. Le prochain ACHEMA se tiendra du 11 au 15 juin 2018 à Francfort.

© DECHEMA Ausstellungs-GmbHSeite drucken