CN

A quoi ressemblera l’industrie des procédés en 2025 ? Les thèmes majeurs ou « Focal Topics » d’ACHEMA mettent l’accent sur les grandes tendances qui comptent

A quoi ressemblera l’industrie des procédés en 2025 ? D’après les experts, elle sera plus flexible, plus intégrée, et plus axée sur la biologie. Les projecteurs d’ACHEMA 2018 se braquent sur trois thèmes majeurs, la « Production Flexible », les « Logistiques chimique et pharmaceutique » et la « Biotechnologie pour la chimie ».

De grandes tendances influencent des pans entiers de l’industrie, des équipements au procédés, en passant par les modèles commerciaux ; des tendances si importantes qu’un seul groupe d’exposition ne suffirait pas à en développer tous les aspects. ACHEMA répond à ce défi en définissant trois thèmes majeurs à suivre de près, puisqu’ils touchent toutes les parties prenantes dans l’industrie des procédés, depuis le fournisseur d’équipements de laboratoire, au développeur de pompes, en passant par l’ingénieur ou l’opérateur industriel. Au stand des magazines spécialisés, des marquages aideront les visiteurs à avoir une vue d’ensemble du chemin que prend l’industrie des procédés.

ACHEMA 2018 souligne plus particulièrement trois tendances :

D’abord, cela fait déjà un moment que la digitalisation mène la danse dans l’industrie des procédés – et ce n’est pas une fin en soi : « La production chimique du futur devra réagir de manière plus flexible – utiliser des matières premières différentes, s’habituer à des approvisionnements en énergie plus volatiles, et aux demandes des clients de produits plus individualisés » explique le Dr. Andreas Förster, expert en chimie chez DECHEMA e.V. La « Production Flexible », un des trois thèmes majeurs à ACHEMA 2018 traite plus spécifiquement des aspects suivants :

  • Des usines modulaires assemblées à partir d’éléments « plug and play » afin d’être en mesure de répondre aux exigences de différents procédés, de différents volumes de production ou de sites.
  • Des technologies robustes qui permettent une adaptation à des variations de volume de production dues à divers variations tels que les énergies disponibles.
  • Un contrôle des procédés automatisé permettant des mesures en temps réel afin d’optimiser les procédés.

 « De très nombreux exposants proposent des produits et des services dans ces domaines ”, explique le Dr. Marlene Etschmann, responsable de la communication autour des thèmes majeurs chez DECHEMA Ausstellungs-GmbH. « Grâce aux Focal Topics, ils disposent d’une plateforme leur permettant d’exposer leur offre à travers tout le salon. »

Ensuite, pour ne pas trop s’éloigner du thème de la production flexible, les logistiques chimique et pharmaceutique, traditionnellement considérées comme un facteur extérieur à l’usine, sont devenues des composantes importantes de la chaine de production en cette nouvelle période de chaînes logistiques intégrées. Dans certains domaines comme par exemple les médicaments personnalisés, la logistique fait même partie intégrante du produit : de nouvelles thérapies reposent sur le transport rapide d’échantillons (de prélèvements) du lit au laboratoire. Grâce aux technologies track-and-trace (suivi et traçabilité), l’emplacement de l’échantillon peut être déterminé à tout moment – un élément important dans le contrôle qualité non seulement de l’industrie pharmaceutique mais aussi de l’industrie chimique. ACHEMA 2018 tient compte de cette réalité : les solutions nouvelles ne sont pas seulement présentées dans le groupe d’exposition sans cesse croissant des technologies pharmaceutiques, du conditionnement et du stockage, mais dans le hall 1, le hotspot de la logistique propose également de nombreuses possibilités d’information et d’échange.

Enfin, le troisième thème majeur, « Biotechnologie pour la chimie » traite de l’intégration de méthodes chimiques et biotechnologiques, qui ne sont plus aussi strictement distinctes que dans le passé, le choix se basant de manière plus pragmatique sur celles des deux méthodes promettant les meilleurs résultats. L’acide citrique, par exemple est produit depuis les années 1920 par des procédés purement biotechnologiques, alors que pour l’acide acétique, c’est le procédé chimique qui est plus compétitif. Voilà qui mène au questionnement autour du développement de souches de production robustes mais également à celui de la sélection de solvants à l’interface entre les étapes de réaction biotechnologiques et chimiques. « Pour développer ces procédés, une coopération étroite entre les biotechnologistes, les chimistes et ingénieurs est plus que jamais nécessaire. « Le raisonnement arrière devient même plus important que ce n’était le cas dans l’industrie chimique », explique le Dr Kathrin Rübberdt, responsable du département biotechnologique de DECHEMA e.V.. ACHEMA, le forum qui couvre tout ce développement et sa chaîne de valeurs donne justement aux intéressés l’opportunité d’examiner ce type de coopération en profondeur.

Pour chacun des trois grands thèmes, des informations très détaillées seront fournies tout au long de la période de préparation d’ACHEMA et seront bien sûr disponibles sur place : les exposants qui proposent des technologies et des solutions dans ces domaines sont aisément identifiables grâce à des marquages spécifiques dans les halls. L’application ACHEMA ainsi qu’un magazine dédié à chacun des trois thèmes permet d’avoir une vue d’ensemble claire et de s’orienter dans le salon.

ACHEMA est le forum mondial pour le génie chimique, le génie des procédés et la biotechnologie. Tous les trois ans, le plus grand salon mondial de l’industrie des procédés attire près de 4 000 exposants de près de 50 pays différents qui présentent leurs nouveaux produits, procédés et services à des professionnels du monde entier. La variété est énorme, depuis les équipements de laboratoire, les pompes et les équipements d’analyse aux machines de conditionnement, les chaudières et les mélangeurs, en passant par la technologie, les matériaux et les logiciels en rapport avec la sécurité, couvrant ainsi toute l’étendue des besoins des industries de production chimique, pharmaceutique et alimentaire. Le Congrès organisé en parallèle met en place près de 800 conférences scientifiques ainsi que de nombreux événements invités et partenaires, complétant ainsi l’éventail très étendu des thèmes de l’exposition. Le prochain ACHEMA est prévu du 11 au 15 juin 2018 à Francfort. Plus d’informations sur www.achema.de

© DECHEMA Ausstellungs-GmbHPrint page